Les acteurs de la prévention des risques 
et de la qualité de vie au travail


  • Accueil
  • Présentation du Pole Santé-Prévention
  • Les acteurs de la prévention des risques 
et de la qualité de vie au travail


La prévention des risques et la qualité de vie au travail sont l’affaire de tous… Nous sommes tous des acteurs de la prévention des risques et de la qualité de vie au travail

L’AUTORITE TERRITORIALE

Responsable de la santé physique et moral de ses agents, c’est l’autorité territoriale qui veille à leur bien-être et à leur évolution dans un environnement de travail de qualité. Elle impulse les actions de prévention tant sur le plan professionnel que psychologique. Elle veille à impliquer les différents acteurs de la prévention afin de favoriser une organisation du travail alliant bien-être des agents et qualité des services rendus aux administrés.

 

L’AGENT

Premier acteur en prévention, de sa pratique du terrain et de ses compétences professionnelles, il prévient des dysfonctionnements de l’organisation en place et peut proposer des axes d’amélioration. Il veille à sa propre santé et celle de ses collègues et applique les instructions données. Les encadrants veillent à l'application et au respect des règles d'hygiène et de sécurité.

 

L’ASSISTANT DE PRÉVENTION

L’assistant de Prévention est le référent en matière de prévention. Sa mission est d'assister et de conseiller l'Autorité Territoriale dans la mise en place d'une démarche de prévention visant à améliorer la santé, la sécurité et les conditions de travail des agents. Afin d'avoir les connaissances et les outils nécessaires, l'agent bénéficie d'une formation préalable à la prise de fonctions de cinq jours, d'une formation continue de deux jours l'année suivante et d'une formation continue annuelle d'une journée minimum.

Son rôle n'est pas d'exercer une mission de contrôle ou de surveillance concernant l'application des consignes de travail, ni d'assurer la mise en œuvre des règles d'hygiène et de sécurité qui relève de la responsabilité de l'Autorité Territoriale. Il est un relais de proximité qui participe à l'amélioration des conditions de travail.

 

LE CONSEILLER EN PRÉVENTION

Le Conseiller de Prévention assure une mission de coordination. Il est institué à partir de 50 agents ou lorsque l'importance des risques professionnels le justifie. Il a pour rôle d'assister et de conseiller l'Autorité Territoriale dans la mise en place d'une démarche de prévention visant à améliorer la santé, la sécurité et les conditions de travail des agents. Il a également pour mission de coordonner les actions des Assistants de Prévention évoluant dans son périmètre d'intervention.

 

LE PSYCHOLOGUE DU TRAVAIL

En support à l’autorité territoriale et aux agents, il les accompagne dans leur démarche de prévention et qualité de vie au travail.

 

LE MÉDECIN DE PRÉVENTION

Il conseille l'Autorité Territoriale et les agents. Il assure le suivi médical des agents lui permettant de repérer les premiers signes annonciateurs de difficultés, de risques et de conditions de travail dégradées. Il agit sur le milieu professionnel par des visites de terrain, analyse d'accident ou aménagement de poste.

 

LE SERVICE SANTÉ PRÉVENTION DU CENTRE DE GESTION

Il accompagne la collectivité dans sa démarche de prévention, apporte conseil et assistance à l'Autorité Territoriale sur la mise en place d'actions, de documents ou de projets visant à améliorer les conditions de travail des agents.

 

LES REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL

Représentant des agents des collectivités, ils assurent la transmission auprès de l’autorité territoriale des situations de travail évaluées négativement par ces derniers. Dans le cadre du CHSCT, ils présentent aux membres de cette institution les cas qui n’ont pas pu être résolu entre le représentant du personnel et l’autorité territoriale directement.

 

LE CHSCT

Le CHSCT est une institution regroupant des élus et des agents. Ce comité est force de proposition sur les questions relatives à l'amélioration de la santé, de la sécurité et des conditions de travail. Chaque collectivité doit mettre en place un CHSCT lorsque l'effectif est supérieur à 50 agents ou si l'importance des risques présents le justifie. Les collectivités comptant moins de 50 agents dépendent du CT Départemental siégeant au Centre de Gestion, celui-ci peut être complété par un CHSCT. Il doit être consulté sur la mise en place de règlements d'hygiène et de sécurité, l'aménagement de locaux, de postes de travail et sur la mise en place de nouveaux équipements. Il émet des avis sur l'ensemble de ces points ainsi que sur la politique de prévention engagée par l'Autorité Territoriale.

 

LES AUTRES PARTENAIRES

  • Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIHFP)
  • Fonds National de Prévention (FNP) : destiné à accorder des financements aux employeurs territoriaux engagés dans des démarches d'amélioration des conditions de travail de leurs agents
  • Centre National de Formation de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) : propose un catalogue de formations à l'ensemble des agents territoriaux

 

X